L’ÉTRANGLEUSE duo harpe - guitare / Lyon ::: 25 octobre - 19:00 @ Stimultania

Une sorte de folk-rock qui puise son inspiration dans les airs traditionnels d’un pays qui n’existe pas. Des airs qui viennent de loin. Du dedans.

Réputée douce et cristalline, la harpe de Mélanie Virot peut se faire incisive, abrasive ou dissonante. La guitare de Maël Salètes, (Orchestre tout Puissant Marcel Duchamp, Sarah Halgan Trio) à l’inverse, adopte une posture moins punk, plus tournée vers la transe africaine. Avec, en sus, leurs voix pour accompagner les instruments, chant plus que chanson, filant des mots dans la trame des cordes, entretenant la tension, suggérant des atmosphères.

Pour leur deuxième album Memories to come, sorti en 2015, c’est à l’oreille avisée du producteur anglais John Parish (PJ Harvey, Eels, Dominique A, Arno, entre autres) qu’ils ont confié la réalisation.
Déjà invité sur le premier opus du groupe, GW Sok ancien chanteur de The Ex, pose à nouveau sa voix sur ce nouvel album.

CLUB CACTUS duo de batterie noise / Nancy vs Paris ::: 26 octobre @ Maison Bleue

duo de batteries - nooise / Nancy vs Paris

CLUB CACTUS, ce sont deux batteries, face à face. Derrière elles, Anthony Laguerre (Filiamotsa, Praag, Noctura…) et Jean-Michel Pires (Bruit Noir, NLF3…). La musique, elle, est tribale, noise, psychédélique. À cela s’ajoutent des voix : G.W. Sok, Alexei Moon Casselle, Benoît Burello, Don Nino, Pascal Bouaziz, Marie Cambois, Manuel Bienvenu, utilisées comme une bande son. Sur scène, des vidéos de Vincent Tournaud agrémentent le minimalisme proposé. Ce groupe de rock élimine le superflu : les guitaristes bavards, les bassistes virtuoses et les orgues trop lourds à déplacer.
CLUB CACTUS fait la nique à toutes ces années où le rythme a été mis en boîte.

YONATAN GAT afrobeat, psyché brésilien, surf-rock moyen-oriental / Israel ::: 06 NOVEMBRE - 19h @ MAISON BLEUE

Yonatan Gat fût le guitariste de Monotonix, trio israelien de garage punk connu pour avoir donné plus de mille concerts en cinq ans d’existence, et plutôt des concerts fous où le groupe finit son set hors de la salle, sur le trottoir, avec le matériel disponible.

De ce passé punk, Yonatan a gardé le goût du live frénétique, généreux et transpirant.

Mais cet homme est avant tout un virtuose de la guitare, un aventurier musical porté sur l’improvisation qui ne connaît aucune frontière. Son album Director (2015) est une odyssée tendue entre afrobeat, psyché brésilien, surf-rock moyen-oriental et free jazz.

Un live fou et hypnotisant en perspective.